Poêle à bois

Choisir son poêle ou sa fournaise à bois, une affaire d’amoureux du bois

Nous voici entre amoureux du bois pour être plus précis entre amoureux du feu de bois. Mais d’ailleurs qui n’aime pas s’assoir le soir autours d’un feu ? Regarder les flammes danser devant nous après une rude journée ? La chaleur après la fraicheur, le jaune des flammes après le blanc de la neige...

Connaitre la superficie

Si vous venez chez Laferté pour choisir votre poêle, les premières questions seront de connaître la localisation de votre poêle dans la maison : sera-t-il au sous-sol ou au rez-de-chaussée ? Ensuite, il faudra connaître la superficie de l’étage où se trouvera ce système de chauffe et le nombre d’étage que vous souhaitez chauffer. Le commis du rayon saisonnier qui vous guidera fera ensuite quelques calculs afin de connaître le rendement nécessaire. Ne soyez pas surpris s’il vous demande la quantité de fenêtre et la qualité de votre isolation ! Plus votre maison à de fenêtre, plus l’isolation est ancienne et plus le poêle devra avoir un bon rendement. Pour ceux que cela intéresse, nous vous mettrons le détail du calcul en fin d’article.

Poêle ou fournaise

Lorsque le rendement maximal à avoir est connu, l’employé Laferté vous guidera vers les modèles les plus adaptés à vos besoins. Vous pourrez également lui dire si vous souhaitez un poêle ou une fournaise. Mais pourquoi respecter ce rendement ? Parce que si votre poêle est trop petit alors il sera en rendement maximal de façon permanente et il s’usera bien plus vite que pour une utilisation adaptée. S’il est trop gros et bien il chauffera trop votre pièce et vous passerez beaucoup de temps à le couper puis le relancer, le couper puis le relancer…
Le poêle chauffe votre pièce par radiation, il chauffera donc en priorité l’endroit où il se trouve, mais il demandera un simple tuyau de cheminée pour évacuer la fumée.
La fournaise permet de répartir la chaleur dans plusieurs pièces de la maison. En effet, on peut connecter à son conduit plusieurs tuyaux qui seront guidé dans différentes zones de la maison. Grâce à ses tuyaux, la chaleur sera répartie partout. Mais pour cela il faut pouvoir installer les tuyaux et ce n’est pas toujours faisable.

Bois ou granules

La dernière information nécessaire est de connaître le système de chauffe que vous préférez. Chez Laferté, on peut vous proposer surtout le bois mais aussi le granule. Ah ah ! Je le savais ! J’en vois déjà derrière leur écran qui s’offusque envers les granules. Si si, je vous vois, ne vous cachez pas. Et je ne vous reproche rien. Il y a, vous l’aurez compris, les amoureux inconditionnel de la buche de bois. Ceux pour qui certaines activités rendent l’hiver rude mais beau : balayer les débris de bois, couper du bois sous la neige, porter des tonnes de cordes et avoir les bras endoloris à la fin de la journée.

Les granules

Pour ceux qui hésitent, qui n’aiment pas ces activités revigorantes MAIS qui aiment le bois nous avons les granules ! Avec elles vous serez aux anges, pas de saleté car elles arrivent dans un sac et même si le sac se déverse votre sol restera propre. Le poids est moindre également. Et surtout, en ces temps d’écologie vous serez sûr de faire un acte écolo ! Savez-vous comment ces petites granules sont fabriquées ? Non ? Alors lisez donc : les granules sont du bois du vrai elles proviennent de sciure de bois, de déchets de bois qui normalement devraient partir à la poubelle. Vous faites donc un acte de recyclage. Et en plus ces petites granules parfaitement compactes ne contiennent pas de produit chimique. 0 produit synthétique! En faite, elles restent compactes grâce à la résine naturellement contenue dans le bois. En le compactant cette résine suinte et colle les sciures entre elles. Et cela donne aux granules un rendement thermique supérieur à une buche de bois. Vos granules durent plus longtemps à buche équivalente. C’est donc économique ET écologique. La seule exigence de ce combustible est un entreposage au sec.

Tendance

À l’heure actuelle, les poêles sont principalement à bois, le marché de la granule tend à s’étendre mais c’est loin d’être ce que l’on vend le plus. Pour vous en rendre compte il vous suffit de vous rendre sur le site de notre fournisseur principal. Une fois tous ces points détaillés et définis, vous pourrez choisir le modèle pour un côté purement esthétique. Et oui ce poêle ou cette fournaise vous allez devoir l’aimer et pas que pour son côté pratique. Pied d’estale ou pattes ? Chrome ou pas ?  Ces questions ne concernent que vous et finiront de vous diriger vers un modèle en particulier.

Laferté à la rescousse

Prêt à faire le grand saut pour cet hiver ? Alors à bientôt chez Laferté, nos commis vous accueilleront avec plaisir pour vous aider dans cet achat.

 

Annexe : Calculer le rendement de son poêle :

1/ Sous-sol ou en rez-de-chaussée ?
2/ Surface (S) de l’étage où se trouve l’appareil de chauffe
3/ D’autres étages à chauffer en plus de celui où il sera installé ?
4/ Pour une installation en sous-sol afin d’ajouter le rez-de-chaussée dans les surfaces à chauffer on prendra la surface S x 50%
5/ Pour chaque étage supplémentaire on prendra S x 25%
6/ On additionne ensemble les surfaces S + surface rez-de-chaussée (s’il y a lieu) + surface pour chaque étage ce qui donne une surface totale
7/ A cette surface totale on ajoute 25% de sa surface ce qui nous donne un rendement idéal

Exemple : vous avez une maison avec un sous-sol, un rez-de-chaussée et un étage.

1/ Le sous-sol fait une surface de 700 pieds carrés.
4/ On installe le poêle au sous-sol, on compte donc 50% pour le rez-de-chaussée soit 350 pieds carrés.
5/ Pour l’étage on prend 25% soit 175 pieds carrées.
6/ On obtient une surface de 1225 pieds carrés
7/ En ajoutant 25% à cette surface finale on obtient 1531,25 pieds carrés ce qui nous donne un rendement idéal à cette hauteur en estimant que nous n’avons pas trop de fuite d’air et une isolation parfaite.